Janvier à Paris

Publié le par Mina

 

http://img15.hostingpics.net/pics/303219furieuxcaf.jpg

Retour à Paris. Jardin des plantes, fin d'après midi.

Paris est une ville étrange, sans cesse en mouvement.

Mille choses s'y passent en une seconde.

Paris donne le masque de l'anonymat.

Du regard d'un passant on devient étudiant, médecin, la belle mystérieuse, l'élégante, l'artiste, la rêveuse.

Personne ne le sait, de la même manière que personne ne sait quel visage la ville aura demain.

 

A ceux qui demanderont quel visage a Paris, je répondrais qu'elle a celui qu'on lui donne.

Pour moi, au jardin des plantes, à l'Odéon, à Montparnasse, à la Bastille...elle reflète mille visages et mille souvenirs... Aussi épars et vagabond que des personnages incarnés, chaque fois différents et pourtant semblables dans leur quête éperdue de l'absolu.

 

 

Qu'y cherche-t-on?

Paris est le cycle de milliers de vies en accéléré. L'agitation, le bruit, la vie, la mort.

Des rues et des gens qui changent.

 

Le cycle de la vie et du Samsara. Peut-on se retrouver dans ses méandres sinueux de superpositions de vies où l'on espère toujours trouver le merveilleux? Les corbeaux y cherchent leurs nourriture comme n'importe où ailleurs. Pourquoi les gens y cherchent-ils autre chose?

 

27 janvier 2012 

 

Publié dans Evasion

Commenter cet article